Renault pourrait produire des véhicules pour le compte de Mitsubishi en France. Mitsubishi examinera officiellement cette possibilité lors d’une réunion du conseil d’administration jeudi, après des mois de discussions houleuses entre les différents constructeurs de l’alliance.

Mitsubishi s’apprête à revenir sur sa décision de se retirer d’Europe et de construire des voitures en France après des mois de pression de Renault et de Nissan, signe de nouvelles divisions au sein de Renault-Nissan-Mitsubishi.

1
0
0 comments